MerkLande.Com

Merkel – Hollande : le couple franco-allemand aux deux visages

Réveil brutal pour Hollande: l’Allemagne peut ratifier le Mécanisme Européen de Stabilité (MES)

by admin on 12 septembre 2012

Hollande a plus d’un tour dans son sac. On le sait bien. On sait aussi qu’il agit avec beaucoup de tactique. Mais, à force d’abuser de tactique, on ne gagne pas à chaque fois.

Flashback:

Le traité de stabilité européen (MES), négocié en son temps par son prédécesseur, a été le cheval de bataille de Hollande durant sa campagne. Tout devait être revu, ce traité n’était pas acceptable, Hollande se présentant comme le cheval blanc en Europe, faisant la guerre à la finance. On a eu droit au chapitre sur la croissance – version longue et Director Cut -. Puis il y a eu la rencontre tonitruante entre Hollande et Merkel, puis le Sommet Européen, durant lequel il a pris Merkel en défaut. Résultat des courses: Hollande le grand vainqueur qui a su faire plier l’Allemagne entière. L’euphorie socialiste a son comble.

Puis peu à peu, l’on s’aperçoit que cette vision ne correspond pas vraiment à la réalité des choses. A bon? Pourquoi? Et bien parce que, hormis le fait que Madame Merkel aille accepté le fait d’inclure un « volet » croissance dans la façon de voir les choses, le traité n’a pas été changé; même pas une virgule. Ce que Merkel a cédé c’est l’intégration de la notion de budgets d’aide à la « croissance », qui pourront être débloqués pour des projets concrets. Ces derniers étant de toute manière soumis à un droit de véto de l’Allemagne. Histoire de ne pas dire « nein » tout de suite mais … plus tard.

Tous ceux qui avaient suivi les promesses de Hollande sur ce point, se retrouvent bien penauds.  A tel point que le premier ministre et la première secrétaire du PS se retrouvent dans l’obligation de donner des consignes de vote « musclées », en tournant les choses sous l’aspect suivant: « le soutien du président » est plus important que le traité lui-même – On a déjà vu ce que ce genre d’intervention peut donner, durant les élections législatives, à La Rochelle-. Tout cela pour que le traité (revu et corrigé par Hollande: donc rien!) soit approuvé par l’assemblée.

Mais … notre président, grand tacticien se dit: il y a peut-être une chance de ne pas perdre la face… si les Allemands devaient avoir un problème devant leur Cour constitutionnelle … pas de ratification en Allemagne donc nouveau traité a négocier… Bref que du bonheur, pour lui, grand sauveur de l’Europe.

Malheureusement pour Hollande l’histoire ne se passera pas comme ça.

Reste à voir comment il va rassembler ces troupes pour le vote en France.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>